Suisse

Dernier ajout : 5 novembre 2012.

Les chiffres de l’injustice sociale

4 000 riches étrangers bénéficient de forfaits fiscaux en Suisse.

La Suisse compte 200 000 millionnaires et 200 000 ménages "working poors".

1 million (1 000 000) de pauvres en Suisse.

AI : un rentier sur 5 vit en dessous du seuil de pauvreté (rente moyenne : 1 525 francs par mois).

Daniel Vasella gagne 120 000 francs par jour. 80 000 travailleurs/euses gagnent moins de 3 000 francs brut par mois. Et 700 000 gagnent moins de 4 000 francs par mois.

L’homme le plus riche de Suisse, Ingvar Kamprad (IKEA) possède 36 milliards (36 000 000 000) de francs de fortune et paye un forfait fiscal de 200 000 francs. Si ce tarif était appliqué à un contribuable suisse moyen, il payerait 1,5 franc d’impôt par an.

Les 24 plus grandes entreprises à la bourse suisse ont fait 77 milliards (70 000 000 000) de bénéfices en 2006, +26% par rapport à 2005.

Les 300 personnes les plus riches ont vu leur fortune augmenter de 55 milliards (55 000 000 000) de francs en 2006 pour atteindre la somme de 455 milliards (455 000 000 000) de francs.

En 2006, les salaires réels moyens augmentaient de 0,1%. Ceux des cadres supérieurs de 4,5%.

Entre 2000 et 2006, la productivité du travail a augmenté de 10%, et les salaires de 4,6%.

+12% de dividendes entre 1990 et 2004, salaires +2%.

13% des étudiants doivent s’endetter pour vivre.

30% des assurés peinent à payer leurs primes d’assurance maladie ou n’y arrivent pas.

3,7% de riches possèdent 50% de la fortune privée.

Seuls 57% des ouvriers arrivent à la retraite vivant et sans handicaps.

Entre 1981 et 2003, le nombre de contribuables possédant plus de 5 millions de fortune a augmenté de 348%.

nous contacter | plan du site | RSS 2.0